Le blog de Vertical 12, l’association d’escalade du 12e arrondissement de Paris

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 26 juin 2014

Réinscriptions 2014-2015

vertical-12-74_transpx200.pngVous êtes adhérent de Vertical 12 et souhaitez vous réinscrire pour la période 2014-2015 ? Merci d'envoyer :

Le bulletin réinscription 2014-2015 (rempli avec un traitement de texte si possible). Bulletin de réinscription famille ;
• un chèque de 80 € (ou 62€ pour les chômeurs, étudiants, adolescents) à l'ordre de Vertical 12 (il ne sera encaissé qu'en septembre).

à Vertical 12, 36 rue Montgallet, 75012 PARIS

Date limite : 31 août 2014. Passé cette date, votre bulletin sera considéré comme une nouvelle inscription et sera soumis au tirage au sort.

A bientôt !

mercredi 25 juin 2014

12 aux Sports : Vertical 12 fait découvrir l’escalade à plus de 150 personnes

Samedi 28 juin, à l’occasion de la fête de 12 aux Sports, beaucoup d’enfants mais aussi d’adultes ont souhaité prendre de la hauteur en escaladant le mur du gymnase de Reuilly. Il y a eu plus de 150 inscrits et la plupart ont grimpé deux, voire trois voies. Cela fait beaucoup de longueurs assurées par les adhérents de Vertical 12 pendant toute cette journée. Ils ont ainsi contribué au succès de cette fête du sport qui attire toujours de nombreux habitants du quartier.

mercredi 18 juin 2014

Sortie "enfant" à la Roche Sainte-Katherine (à Vieux-Chateau)

L'accès en voiture n'est pas aussi évident qu'à Clamecy, mais c'est bien indiqué dès qu'on se rapproche ! La vue du parking est fantastique. Et si on se rapproche de la falaise, une tête de grimpeur qui finit sa voie peut vous surprendre !


L'accès à pied au site de grimpe n'est pas "aisé" pour les plus jeunes, surtout avec tout leur matériel et leur déjeuner. L'étroit chemin descend avec des pierres et des racines apparentes tout le long.

Arrivé sur place par beau temps, la vue est encore plus agréable qu'en haut. Le soleil passe a travers le feuillage et éclaire le cours d'eau. Celui-ci s'écoule avec des sonorités très "relaxantes".

Mais un samedi comme ça, toutes les voies sont prises ! En cherchant des voies simple pour les enfants (secteur du "Bastion") il y a de la place ! Et pour cause, le voies ne sont pas entretenues.La végétation et la mousse sont bien installées sur les roches en granit. Les enfants ont pu grimper et déjeuner dans un cadre et un temps propice à la découverte. Nos délais étant un peu cours nous n'avons pas eu l'occasion d'aller tester d'autres secteurs.

Quelques conseils pour la suite : ne pas y emmener des enfants trop petits ou sans expériences. Ensuite ne pas oublier la trousse de premier soin (une p'tite chute sur le sentier est vite arrivée). Enfin ne pas arriver trop tard à la belle saison :-)

mercredi 14 mai 2014

Semaine ski de rando - Le Lauzet Monetier les bains

[cliquez sur l'image pour la voir en GRAND FORMAT !

Départ à 7h00 ! tout le monde monte à bord du minivan face au gymnase de Reuilly. Après 1 600 m de dénivelé et 8h00 de route nous retrouvons Fernando sur le parking de Monnetier les bains.

Le temps d’arriver, de s’installer et d’être accueilli chaleureusement par Daniel et Hélène au gîte de L’aiguillette du Lauzet et nous sommes parés pour découvrir les montagnes le lendemain matin. La première course au Laurichard permet aux débutants de se familiariser, pour l’un, avec ses raquettes, et pour les autres, avec les skis, couteaux, cales (que nous n’avons au final pratiquement jamais utilisées, bien sûr !) et le mode « chaussures souples » pour la montée en ski (bon, ca, certains l’ont découvert aux 2/3 de la course...). Voici notamment les témoignages de Philipe, débutant : « À la fin de cette première course, j’ai pensé : “Oh la la… je ne savais pas que je m’étais engagé pour les chasseurs alpins…” ». Et Fernando, le même jour : « J’essayais de me remémorer si j’avais bien précisé qu’il fallait des notions de ski pour participer à la semaine. » Mais la progression fulgurante des participants au cours des jours suivants rassura ce dernier. Très vite, deux groupes se constituent : Les Confirmés et les Moins confirmés, ce qui permet à chacun de prendre du plaisir... disons, à son rythme... et toujours dans la bonne humeur !

« les Confirmés »

« les Moins confirmés »

Ponctualité, organisation et concentration sont les maîtres mots des deux groupes.

Illustration de l’organisation du groupe : l’alignement des chaussures dans le coffre, pour optimisation de l’espace. Une seule personne a oublié d’y ranger les siennes, et ne s’en rendra compte qu’arrivé au départ de la course… La même personne, qui nous fait chercher ses couteaux pendant une demie heure, alors qu’ils étaient sur son ski… le bon ski…

Réaction de Johanna, qui a finalement retrouvé le couteau, sur le moment : «Mais ? *&#ç(*ù%£@ ! »

Toutes les courses nous offrent des points de vue magnifiques, et le beau temps est presque tous les jours au rendez-vous. Certes, pluie et neige ont ralenti le groupe des Moins confirmés le cinquième jour : une course de 7h, pour un dénivelé de 1 100 m… Il avait pourtant renoncé au sommet, à quelques mètres de l’arrivée, ce qui peut entraîner la frustration de certains (les « Lions » : désigne ceux qui veulent atteindre un but coûte que coûte, nous expliquera Fernando un soir). Sylvain témoigne en effet : « Je sentais que je pouvais y arriver… » Alors qu’Elise tentait : « Faisons-lui croire que nous sommes déjà arrivés » avant de se réaliser qu’il était déjà là, derrière elle, en train de consulter sa carte IGN pour vérifier notre situation…

Nous nous sommes retrouvés tous ensemble le dernier jour pour monter le vallon de la Montagnole. Nous sommes assaillis par les petits soucis techniques et devons faire demi-tour peu de temps avant le sommet, mais ce fut une belle dernière journée d’ascension.

Après l’effort le réconfort : les après-midis ensoleillés sont passés à la terrasse du gîte où bière et saucisson coulent à flot ;)

David y rencontre d’ailleurs Peggy, une locale, et raconte : « Elle m'a tout de suite plu… J’ai tout de suite vu en elle un potentiel. »

Les délicieux repas, les paysages magnifiques et toutes ces randonnées magiques sont autant de moments qui resteront gravés, vivement la prochaine fois ! Nous remercions Fernando pour sa patience légendaire ;) qui nous a permis de découvrir le ski de randonnée dans cette belle région.

Le détail des courses :
J1: Col du Laurichard – la journée « test »
J2 : Pic Blanc du Galibier – la journée « confirmation du test »
J3 : Vallon du Fontenil, puis Les jumelles / l’Etendard
J4 : Le Combeynot / le Col de la Ponsonnière, course d’admiration du panorama
J5 : Le petit Davin / Pradieu – la seule journée de moins beau temps
J6 : La Montagnolle – la journée de neige qui colle aux skis

Participants : Fernando, Antoine, Johanna, David, Philippe, Sylvain, Elise, Charles (notre ami de ROC 14), et Aurélie, qui nous rejoint 2 jours.

samedi 29 mars 2014

Allez jouer dehors !

C'est le printemps ! Enfin on pourra aller jouer sur les cailloux comme ces petits, qui participaient à la première sortie "famille" à Fontainebleau de l'année.

samedi 15 février 2014

Grimper en famille

Les séances "famille" ont été mises en place depuis octobre 2013. Ces séances ont pour but de permettre aux grimpeurs ayant des enfants de pouvoir les initier à leur sport favori.

Les séances  se déroulent, en général, sous forme de 4 ateliers dans lesquels se répartissent obligatoirement les enfants (permet de mieux gérer la sécurité) 

1. Atelier "grimpe avec corde" (moulinette ou tête)

2. Atelier "blocs" (sans corde – 3m maxi)

3. Atelier "équilibres" (sous forme de parcours, d'exercices, avec ou sans les yeux bandés)



4. Atelier "dessin-lecture" (pour ceux qui veulent faire une petite pause en cours de séance …)



Chaque atelier fonctionne sous forme de jeux ou de défis (couleurs imposées, à l'aveugle, …). L'apprentissage de l'assurage s'effectue d'abord au sol puis sur l'atelier 1.

Quelques séances sont conçues sous forme de "Challenge" (parcours de blocs avec cerceaux, nombre de montées successives à effectuer, …). Quelques bonbons mis en jeu sont généralement les bienvenus pour soutenir la performance …

Il y a actuellement 11 enfants relativement réguliers sur les séances. Les âges vont de 4 à 13 ans (6 en dessous de 10 ans et 5 au-dessus). La moitié environ montent en tête et savent assurer (les plus grands). Leur progression est suivie à l'aide de compétences à acquérir (voir tableau de progression).

Quelques sorties sont prévues à Fontainebleau, à St Maximin et en falaise (Bourgogne) au printemps 2014 (voir calendrier du blog V12).


Échauffement : 

Exercice d'assurage : 

"En aveugle" : 

Une future Destivelle, à peine 6 ans : 

Plus haut qu'Edlinger à 4 ans seulement : 

Parcours d'obstacles : 

dimanche 9 février 2014

Week end ski de rando dans le Chablais

1er jour 
Vendredi 17 janvier, 4 heures du matin, les premiers Verticaliens arrivent rue de Montgallet, les yeux encore embués par le sommeil. Direction la vallée du Chablais en Haute-Savoie, pour ce premier week-end ski de randonnée de la saison. Près de 600 kilomètres durant lesquels certains tentent de terminer leur courte nuit, d'autres rêvent déjà aux pentes enneigées de notre première course.

Pour se mettre en jambe, Aurélie et Volker, nos deux initiateurs maison, ont décidé d'être indulgents avec les débutants. "Seulement" 500 mètres de dénivelé, depuis le col de de l'Encrenaz, jusqu'à la pointe du Ratti.

Le soleil est capricieux et se montrera son nez qu'au moment du crépuscule. Si les premiers pas sont étonnamment faciles pour des skieurs de pistes, la difficulté se corse à mesure que la pente se raidit. Il faut alors commencer les premières conversions, un art consistant à tourner son ski de 180° tout en évitant de planter sa spatule avant dans la neige fraîche. Pour les débutants, difficile de conserver un semblant d'élégance ou même d'équilibre... 



L'arrivée au sommet ne laisse pas vraiment de répit. Un vent glacial balaye la cime et n'invite pas à la contemplation du paysage. Les moins frileux prennent tout de même le temps d'admirer le panorama sur les montagnes alentours ainsi que sur les stations de Morzine et d'Avoriaz.


Une fois les peaux enlevées, la descente peut alors commencer. Un moment de bonheur qui semble bien trop court par rapport à tout ce que l'on a grimpé ! Arrivés en bas, il est temps de s'entraîner au maniement des DVA, petits appareils qui permettent de localiser les skieurs pris sous une avalanche. Pelles et sonde à la main, les Verticaliens tentent par petits groupes de retrouver les appareils tests enfouis sous la neige. Ils n'ont que 15 minutes, le temps de survie d'un homme pris sous le manteau neigeux. A la fin de l'exercice, aucun DVA ne manque à l'appel. Mais les 15 minutes réglementaires ont été allègrement dépassées…

Nous rentrons finalement au chalet, fourbus mais heureux de cette première journée d'initiation au ski de randonnée.  

2ème jour
Reposés, sur-motivés par une belle journée qui s’annonce, et surtout un peu plus rassurés que la journée passée. Une randonnée après seulement quelques heures de sommeil, c’était déjà super, alors que nous réserve cette deuxième journée après une bonne nuit de repos ?

Le soleil montre ses premiers rayons, pas de brouillard ni de nuages annoncés. Au menu du jour, deux courses préparées la veille. Deux types de courses aux profils assez différents qui, sur le papier, devraient combler les débutants que nous sommes :

  • Course 1 : la pointe d’Ardens depuis le lac des Plagnes, environ 800m de dénivelé.

  • Course 2 : La Berte par le lac des Mines d’Or et le col de Coux, environ 800m de dénivelé.



Cette 2ème course est celle qui ressemble le plus à une rando d’été, on commence au milieu des conifères avec un style ski de fond en suivant une piste…pas pour bien longtemps : nous coupons net dans le bois pour rejoindre la première étape, le petit lac des Mines d’Or et sa couche de glace.

D’ici nous apercevons clairement notre objectif situé à 500m de dénivelé. La pente est plus raide mais le temps est magnifique et le manteau de neige plus épais. Les petites chutes de neige depuis les falaises environnantes forment de belles cascades, certaines plus conséquentes font vrombir la montagne. Nous prenons soin de circuler sur un autre versant. Quelques petits pépins techniques - une fixation fissurée et des peaux qui se décollent- nous font prendre une pause plus longue. Pour patienter nous observons les cascades de neige qui dévalent la falaise en face, de petites masses noires se déplacent à l’horizontale, elles n’ont pas de ski ni de chaussures de randonnée mais des poils et des cornes courbées : des chamois !

A l’arrivée au Col de Coux nous prenons un déjeuner franco-suisse avec un panorama à 360°. Une dizaine de minutes nous sépare du sommet de la Berte et c’est parti pour une descente très dégagée dans une bonne poudreuse presque vierge : pas mal de chutes, beaucoup de rires, on en viendrait à en soupçonner certains de tomber délibérément tellement ce matelas mouillé est agréable.



 « Une bonne journée de ski de rando finit vers 14-15h, ce qui laisse le temps de faire la sieste et de préparer la course du lendemain » disent certains confirmés. Ce jour-là nous avons bien fini à 14h mais en guise de repos ce fut une bonne dose de pittoresque dans un bar de montagne avec des savoyards et beaucoup de bière !

3ème jour
Lundi 20 janvier, 17h30. Descente de la Combe des Mouilles dans le Chablais. Un petit groupe de 5 randonneurs descend, skis sur le dos, les traits un tantinet tirés, les chaussures de ski bien boueuses, mais soulagés et bien contents d’être enfin sur un vrai sentier. Un autre groupe V12 les attend : mais depuis combien de temps au juste ? Depuis plus de deux heures ! Mais que s’est-il passé ? On rembobine : flashback.

Matin de la troisième journée avec au programme une course de 700 mètres de dénivelé et un temps estimé à une demi-journée au maximum : Le Môle. Départ fixé à 8h15 pétantes du gite, surtout que nous devons passer par Mieussy pour que certains d’entre nous puissent se procurer du matériel, le leur ayant cassé la veille.

Le temps est bien maussade et surtout il n’arrête pas de pleuvoir : il faut un peu de motivation pour sortir des bus où les randonneurs somnolent encore.  Mais les vaillants sont fin prêts, organisés en 4 groupes : peaux ? ok ; test DVA ? ok ; pelle & sonde ? ok. Granolas ? ok, triple ok, ne surtout pas les oublier !! Allez, dans 4 heures, nous serons de nouveau au chaud à siroter un bon chocolat, ou une bière, pour les plus sportifs.  Sauf que, sauf que…..

Les 4 groupes partent, les uns après les autres en prenant soin de garder un espace suffisant car nous devons rester vigilants par rapport au manteau neigeux. Petite séance de marche avec skis sur le dos dans la forêt où la neige se fait rare (c’est le bizutage des débutants !), puis on rechausse et la montée continue, le rythme est bon.

Le brouillard s’épaissit de plus en plus, la neige tombe, et plus nous montons, moins nous y voyons ! Mais nous arrivons tous au sommet à 14h (la jolie vue, ce sera pour la prochaine fois), heureux d’entamer la descente. Vite, vite, on  « dépeaute » et on dépote aussi car diable, il fait froid ; on mange une croûte (les granolas ? qui les a ? Céline ?) ; et hop ! on entame la descente. Groupe 1, groupe 2, groupe 3 …. La vue est tellement bouchée, qu’à peine partis, on ne les voit déjà plus.



Et le groupe 4 alors ? Il est arrivé au sommet un peu après les autres alors il commence sa descente 5 ou 10 minutes après. La vue n’est pas dégagée, ça non, mais la neige est bonne, sympa ces premières vingt minutes de descente ! On en veut encore ! Stop au chalet, tiens, c’est marrant, on l’a vu ce chalet à la montée ? On sort la carte : « à droite ou à gauche ? Allez, à gauche, c’est sûr : oui, définitivement, nous sommes beaucoup trop à droite ! ». Là, clairement, y’a eu cafouillage : un changement de leader, une erreur de carte, un manque de concertation, et nous sommes partis dans la mauvaise direction. Voilà Stéphane, Enimie, Xavier, Guillaume et Laurence embarqués dans une combe d’ordinaire fréquentée par le gibier ! On n’est pas des chamois, pas le choix, obligés de déchausser assez rapidement et là commence une interminable descente en chaussures de ski dans les pierriers, la neige, la forêt. Juliette nous appelle puis Aurélie : Ça va ? Mais vous êtes où ? Bah oui, on est où au juste ? Check sur la carte : Combe des Mouilles. Oups, pas bon… Non, mais parce que pendant ce temps-là, tous les autres randonneurs de V12 attendent patiemment notre retour. C’est sûr qu’on a 600 bornes à faire pour remonter sur Paris, ce serait bien de ne pas partir après 16h ! 



15h, 16h, 17h…. la descente n’en finit pas. Après quelques chutes (dont un salto de Stéphane digne des jeux olympiques), des glissades dans la neige boueuse (ou la boue neigeuse, c’est selon), acrobaties entre les arbres avec ski sur le dos et j’en passe (franchement ? j’exagère à peine !), nous voilà ENFIN de retour à 17h30, trempés et semblant sortir d’une épreuve de cross. Tout le monde est là, sans bobo et c’est le principal. La moralité de l’histoire ? Contrôler la carte trois fois plutôt que deux et se concerter au niveau du groupe ! Et merci pour la solidarité au sein du groupe des 5, merci à tous les Vdouziens pour leur patience ! Pour sûr, cette rando, on ne l’oubliera pas de sitôt.

dimanche 2 février 2014

Ré-ouverture des inscriptions V 12

Vertical 12 ré-ouvre ses inscriptions (pour une vingtaine de nouveaux adhérents) par tirage au sort pour la fin de saison 2013-2014.

 

Modalités d'inscription

Tentez votre chance en remplissant le formulaire en ligne avant le 20 février :

https://docs.google.com/forms/d/1H9BBw-1EXQdnUkCB2gMxvnQ-3_76U1eQo5l3kuIsUXk/viewform

 

Les personnes sélectionnées recevront un courriel et auront une semaine pour finaliser leur inscription en envoyant par courrier :

                    leur bulletin d'inscription :

  bulletin d'inscription adulte (incluant chômeurs, étudiants et "famille”)

 bulletin d'inscription moins de 18 ans

                    un chèque à l’ordre de Vertical 12;

                    un certificat médical (obligatoire);

 

Tarifs :

Comme il s'agit d'une inscription en cours d'année les tarifs sont de 48 euros (tarif adulte) et 37 euros (tarif réduit : Etudiant, chômeur, jeunes et enfants (moins de 18 ans) sur justificatif).

mardi 7 janvier 2014

Bonne année 2014

mercredi 18 décembre 2013

Fermeture annuelle

Chers Védouziens, 

Notez que le gymnase sera fermé cette année du 24 (à partir de 17h30) au 25 décembre, puis du 30 décembre au 1er janvier inclusivement.

- page 1 de 6